Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris

Indre et Loire  |  Panzoult | Cyclisme

le duo Evode-Ollivier encore vainqueur

Les héros de la 14e Gentlemen de Panzoult : de gauche à droite, Ollivier, Evode, Flécheau et Nieto.

 

Les héros de la 14e Gentlemen de Panzoult : de gauche à droite, Ollivier, Evode, Flécheau et Nieto.

© (Photo cor. NR, Serge Brard)

Une nouvelle fois, les gentlemen ont affronté la pluie tout au long de leur parcours, samedi, à Panzoult. Ce temps exécrable a motivé quelques forfaits, réduisant à vingt-cinq le nombre d’équipes au départ.
Comme toujours dans ce type d’épreuves, il y a deux courses dans la course : celle chronométrée au temps réel et celle calculée au temps compensé. Rappelons que les gentlemen, au-delà de 40 ans, voient leur temps minoré d’une seconde par mois d’âge. Par exemple, le vétéran de l’épreuve, Jean-Claude Voisin (SC Sainte-Maure), qui a eu 77 ans en mars dernier, bénéficiait d’un bonus de 7 minutes et 31 secondes.
Cela n’a pas été suffisant pour Voisin. En revanche le capital de 6 minutes et 48 secondes dont bénéficiait Alain Evode, a permis à ce dernier de remporter un troisième succès en trois semaines. Plus que ces quelques minutes à son profit, c’est la capacité de rouler encore très vite, malgré ses 74 ans, qui fait qu’Alain Evode est très difficile à battre dans ce genre d’épreuve. Le coureur de l’AGCT, entraîné comme toujours par Cédric Ollivier, a ainsi réalisé le quatrième temps réel. Malgré la pluie et le vent violent, il a parcouru les 23 km du tracé à 41 km/h de moyenne.
De son côté, Patrick Lafon, 60 ans, ne s’est pas trompé en choisissant Enzo Nivet-Rondeau comme entraîneur. Le jeune coureur du Crac Touraine, très en jambes, a réalisé une excellente performance qui a placé les deux hommes en deuxième position au temps réel, juste derrière l’étonnant Bruno Flécheau, associé à l’incontournable Jérémy Nieto. Flécheau, 50 ans, totalement néophyte en matière de compétition cycliste, apprend vite. Avec Nieto à Panzoult, il a roulé à pratiquement à 44 km/h de moyenne.
Cédric Ollivier victime d’une crevaison
L’autre Chambraisien qui n’arrête pas de surprendre, c’est Sébastien Hamel, 39 ans, néophyte lui aussi. Hamel faisait équipe avec un autre gros rouleur, Cédric Ollivier, qui est donc reparti tout de suite après avoir accompagné Alain Evode à la victoire. Les deux hommes visaient la première place au temps réel, mais le sort en a décidé autrement : victime d’une crevaison, Ollivier est reparti après un délicat changement de roue arrière, concédant une perte de temps de 40 secondes. Il leur en manquait 44 à l’arrivée pour faire mieux que Flécheau et Nieto.

© (correspondant NR, Serge Brard)

Indre et Loire  |  Descartes | Cyclisme

de la performance dans la bonne humeur

Le podium avec Éric Grandais et Anaïs Juigné (1er mixte), Alain Evode et Cédric Ollivier, Marie et Juliette Poirier.

 

Le podium avec Éric Grandais et Anaïs Juigné (1er mixte), Alain Evode et Cédric Ollivier, Marie et Juliette Poirier.

© (Photo cor. NR, Serge Brard)

L’UV Descartes a fêté ses cinquante ans ce week-end. Au menu des festivités, une course de gentlemen qui a vu s’affronter 55 équipes. L’anniversaire a été bien arrosé… par la pluie, qui n’a épargné aucun des concurrents samedi après-midi. Les intempéries ont privé les coureurs d’une arrivée sur le vélodrome de Descartes, comme cela était prévu. Dommage pour ceux qui n’auront peut-être pas de sitôt l’occasion de s’aventurer sur les virages en falaise d’un vélodrome...
Si certaines équipes de gentlemen sont composées de coureurs chevronnés, d’autres, au contraire, sont tout à fait novices en matière de compétition cycliste. C’est le cas de Marie Poirier, la femme de Dominique, le président de l’UV Descartes, qui a épinglé un dossard pour la première fois de sa vie. Elle ne pouvait trouver meilleure partenaire que sa fille Juliette pour affronter les 18 km du parcours. Parmi d’autres équipages familiaux, celui formé par François Maingault et son petit-fils, Mael Roy, n’était pas le moins efficace. Jérémy Nieto, lui, affectionne les courses de gentlemen. C’est un tireur très courtisé. Il entraîne parfois trois gentlemen le même jour. Cette fois, il en entraînait deux, dont Cyril Chavanel, 33 ans, le frère de Sylvain.
Le duo Evode - Ollivier intouchable
À plus de 44 km/h de moyenne, les deux hommes réalisent le meilleur temps. Plus étonnant, la performance réalisée par les duettistes du VS Chambraisien, Bruno Flécheau et Sébastien Hamel, classés deuxièmes aux temps réels. Il y a six mois, ces deux-là n’avaient participé à aucune compétition cycliste. Flécheau, 50 ans, ancien coureur a pied, est déjà champion régional du contre-la-montre dans sa catégorie. Hamel, 39 ans, ancien footballeur, a, en quelques mois, gravi tous les échelons chez les pass’cyclismes.
Mais tout ce beau monde, une fois de plus, n’a rien pu faire face au duo Alain Evode et Cédric Ollivier, larges vainqueurs aux temps compensés de cette gentlemen. Même pas Olivier Michenet, la référence, récent champion du monde masters VTT des uniformes et champion France des pompiers. Tiré par le jeune Hugo Béguin, Michenet, 73 ans, concède 43 secondes en réel à Evode. Celui-ci, à 74 ans, a roulé à plus de 41 km/h de moyenne dans le sillage de son gendre Cédric Ollivier, un garçon venu au vélo à 40 ans et qui, depuis, a fait d’énormes progrès.
Pour toutes ces équipes, revanche samedi à Panzoult.

© (correspondant NR, Serge Brard)

QUI SOMMES NOUS

L' AGCT à été créée le 16 Novembre 1973 par 20 membres fondateurs.Nous sommes actuellement 34 amicalistes.

ACTIVITES:

  • Tous les dimanches de l'année, sortie groupée sur parcours défini, en moyenne de 70 à 100 kms selon la saison.
  • Participation à des randonnées cyclo route et vtt.
  • Sorties familiales reprenant l'activité cycliste et pédestre.
© 2021 AGCTouraine.fr. Tous Droits Réservés